UnebaladeenFrance

UnebaladeenFrance

Puisserguier, super village!

Me voici de retour au sud, en direct live des maquis de l'Hérault...ou plutôt de ses vignes...


Vignes de Puisserguier

     Vous vous demanderez pourquoi je vais y ici parler d'un petit village Chudiste d'à peine 2700 habitants?
Tout a une explication, même les plus belles surprises de la vie... Vous connaissiez l'histoire de la jeune française étudiante Erasmus en Espagne où elle y rencontre un sarde? Non, alors restez en ligne...L'histoire ne termine pas là...
Sachez que la même jeune étudiante, devenue salariée à plein temps en Sardaigne(oui, il y en a que l'amour fait déplacer les montagnes, moi à l'époque j'avais traversé la Méditerranée pour rejoindre mon (ba)s(t)ardo...ce que je n'avais pas encore deviné à l'époque), renonça à son sarde mais pas à son île. Bien m'en fut, puisque j'y ai plus tard rencontré un sardo-chudiste, aujourd'hui amour de ma vie..
     Donc en moins de 10 lignes, vous avez connu et l'histoire de la jeune française arrivée en Sardaigne et celle de la Ch'ti amoureuse d'un Chudiste...de Puisserguier donc.... Et vu qu'il n'arrêtait pas de me parler amoureusement de son village, devrais-je dire de son fief, il a fini par me convaincre d'y aller...voilà le pourquoi du post d'aujourd'hui!

Description générale:


Vue sur Puisserguier

     Si vous le voulez bien, partons ensemble à la découverte de Puisserguier, Puègserguièr en occitan, pittoresque village médiéval du Languedoc Roussillon, situé à une quinzaine de kilomètres à l'ouest de Béziers, ses arènes, son équipe de rugby et sa Féria.
Depuis sa petite colline, vous pourrez admirer l'étang asséché de la Voûte, les Pyrénées et la Montagne Noire (si le temps le permet)...et si vous montez jusqu'au prieuré Saint-Cristophe, vous pourrez apercevoir la Mer Méditerranée..La vraie, l'unique.

     Je dois avouer que pour un petit village de 2700 âmes, Puisserguier a beaucoup à offrir, et pas seulement sa position centrale à mi-chemin entre la montagne et la mer ou encore son agréable climat méditerranéen. Ce serait réduire ce petit bourg historique à n'importe quel autre village de l'Hérault.
En plus, il jouit de nombreux services et dispose de tous les commerces nécessaires. Pour faire couleur locale, n'hésitez pas à aller boire un verre au mythique Café des Arts après avoir fait un petit tour sur le marché hebdomadaire le vendredi matin.


     Puisserguier, c'est aussi la troisième cave coopérative de l'Hérault avec une capacité de 116 000 hl et 1660 hectares de vignes...au moins je ne mourrai pas de soif lors de mon séjour din'l'chud! Mais revenons aux vraies richesses du village: ses remparts médiévaux, ses petites rues en pierre, son château des XII et XIIIe siècle(brulé en 1209 lors de la guerre des Cathares), son donjon aux meurtrières, son pont fortifié et son église du XIVe.


Centre de Puisserguier
    
Aussi, l'une des fiertés du village est l'ensemble funéraire de l'âge de Fer retrouvé sur la commune: une nécropole à incinération très bien conservée de quelques 235 tombes. Chaque tombe se compose en général d'une vingtaine de vases ossuaires dans lesquelles se trouvent les cendres du défunt et ses effets personnels (bracelets, parures, fibules, couteaux), ce qui fait qu'on a recensé près de 4000 vases ossuaires sur le site. Il s'agit donc d'un site d'importance majeure en France, presque une référence pour tous les passionnés de l'Âge de Fer.

Curiosités puisserguiéraines:

La Marianne bleue

     Créée par le sculpteur Charles Capellaro et le fondeur Jules Gourp, la Marianne de Puisserguier est l'une des 52 Mariannes présentes dans l'Hérault.
Livrée à la ville le 1er janvier 1886, elle a ensuite été inaugurée dans le mois.


Marianne de Puisserguier

     Conforme au modèle original mais avec la particularité d'endosser une cuirasse sous sa robe, elle domine un piédestal où sont gravées, sur la face avant, les armoiries de la ville et l'inscription «République Française, la ville de Puisserguier 1885». Sur les autres faces se trouvent les éléments de la devise républicaine «Liberté, Egalité, Fraternité».
La Marianne de Puisserguier, dite «Aux droits de l'homme» pour son faisceau de flèche, a d'ailleurs 3 petites sœurs, situées elles à Pézenas, Gigean et Villeneuve les Béziers.

Le légende voulait qu'elle ait été placée sur un trésor, mais lors des dernières opérations de restauration à l'été 2010, rien ne fut découvert...Tant pis, elle continue de veiller sur les puisserguiérains, et surtout d'en être leur fierté.

 
     Pourquoi la Marianne bleue?
Tout simplement parce qu'elle est éclairée par des spots de couleur bleue, lui donnant cette particularité.

La circulade de Puisserguier

     Comme 89 autres villages du Languedoc, Puisserguier témoigne, à travers son urbanisme, de l'influence de la civilisations romaines.
En effet, les rues sont construites en cercle autour du Cœur du village, le château, d'où le nom de circulade, et au nord des remparts se trouvaient des fossés (qui servirent d'égouts plus tard) afin de protéger la ville qui ne disposait, à l'époque, d'une seule tour, le donjon du château. Aujourd'hui, ils sont imperceptibles car recouverts par l'esplanade de platanes.


Porte Georges- Jean Girvès

     Trois portes avaient été créées: la porte de la Font, la porte Neuve et le Portal Biaisar. D'autres sources citent la porte Georges-Jean Girvès, qui ouvre la ruelle du même nom sur l'esplanade, comme la quatrième porte du village. Cependant, elle était d'usage privé (et fut plusieurs fois murée).

Rue de la coquille

     Sachez que Puisserguier, oui monsieur, est situé sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle, et en cherchant bien, vous trouverez dans le village, le symbole des pèlerins, une coque sculptée dans la pierre.
     Pour les touristes pressés, elle est située rue de la coquille à l'intersection avec rue Mirabeau.

La clémentine

     Qui aurait dit que ce juteux fruit avait un rapport direct avec le village de Puisserguier? Pourtant, elle doit son nom au Frère Clément de Puisserguier, chef de culture de l'orphelinat de Misserghin près d'Oran.
En effet, il aurait eu l'idée avec Louis Charles Trabut de croiser un mandarinier avec un autre agrume, d'où la clémentine.

Le Gourg de Fichous, un trou d'eau naturel situé à l'ouest du village.


Le Gourg de Fichous, photo de Pierre Gau (trouvée sur Facebook)

Le terrain de motocross dans les collines

La base ULM, qui a accueilli en 2009 les championnats de France d'ULM


Puisserguier, super village mais surtout ma prochaine destination de vacances!!
 ♥♥Qui sait? Je deviendrais peut-etre une Puisserguiéraine de coeur? ♥♥


Et à moi les balades dans la campagne puisserguiéraine avec Lulu!


05/05/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres